Mod IAAM 1404 pour Anno 1404 et Venise

Le mod IAAM 1404 pour Anno 1404 et Venise est une grosse extension non officielle qui améliore l’expérience de jeu notamment en ajoutant de nombreux bâtiments.

Bien que créé par des allemands, le mod est plutôt célèbre, entièrement traduit en français et dispose depuis cette semaine d’un site français. Nous avons également ouvert un forum dédié sur le forum d’Anno 1404 notamment modéré par Skywalker31 (en plus de l’équipe habituelle), celui qui a traduit le mod et créé le site.

Attention toutefois, l’installation du mod est délicate, veillez à bien lire les instructions sur le site ou le forum.

Bon jeu !

  1. yapadaxan dit :

    Impressionnant! Le mod IAAM redonne un très grand intérêt au jeu. Tout y est parfaitement réussi. Le jeu gagne en cohérence et surtout en esthétique.

    Voilà qui redonne envie d’y jouer.

    Merci pour cet add-on et pour les efforts d’explication. C’est plus que sympa comme attitude.

  2. Jean dit :

    Ce mode est vraiment magnifique toutefois je me demandais si il était possible d’enlever les musiques rajouter par le mod ? Loin de moi l’idée qu’elles sont mauvaises ou hors contexte, au contraire elles collent bien avec le jeu mais étant vraiment un grand fan des musiques de base du jeu et les trouvant vraiment stimulante, je n’arrive simplement pas à joue avec d’autre musique, je me demandais si quelqu’un aurait l’amabilité de m’expliquer comment juste retirer les musiques du mod.

    Merci de votre réponse.

    • Lion dit :

      Allez peu être fouiller dans les fichiers du mod pour supprimer les fichiers son ?
      Sinon, n’hésitez pas à demander sur le forum, ou directement aux créateur du mod.

  3. Viviane dit :

    C’est magnifique, nonobstant pas mal de fautes de traduction, traduction à l’évidence effectuée par des Allemands (entre autres caractéristique les majuscules aux substantifs). et puis il y a Al Zahir qui évoque, lors de la construction de la mosquée du Sultan, les « constructions de travaux »…
    Le même, lors de la construction du phare, parle d’une mosquée. C’est idiot mais rigolo.
    —–
    Un autre défaut réside dans l’exigence de ressources. Le jeu ralentit terriblement quand on atteint 10 000 nobles alors qu’il restait fluide dans la version d’origine.
    —–
    La construction de bâtiments vénitiens n’est débloquée qu’au stade de 8 000 nobles, ce qui me semble assez tardif, et ne peut se faire que sur une île déjà habitée par des patriciens. Il est très difficile de construire cette extension lacustre, d’un intérêt extrêmement faible.
    Pour construire un entrepôt vénitien, il faut 5 matériaux, donc un grand rouage… mais le chantier naval ne construit plus de rouages. La solution est de demander à Garibaldi une flotte auxiliaire.
    —–
    Il faut aussi avoir 10 000 émissaires pour débloquer les bâtiments pirates et construire une cité pirate. A ce stade, sur mon PC avec un processeur i3 à 4 coeurs, le jeu ne fonctionne déjà plus. Il faut une autre carte graphique.
    Et il faudra aussi un bateau pirate pour construire le port pirate. Hassan en propose un une seule fois, en début de partie, et il coûte extrêmement cher. Dès qu’on a assez de fric, il faut l’acheter. Une fois amélioré avec un capitaine maussade et un boucanier sanguinaire, + les 3 accomplissements « méthodes malhonnêtes », ce bâtiment magnifique peut être utilisé pour des missions d’escorte.
    —–
    J’ai apprécié un certain nombre d’innovations, qui apportent un agrément nouveau et passionnant, entre autres les bâtiments de Anno 1701. Et puis si on construit des maisons de « pionniers » au lieu de maisons de « paysans », elles vont évoluer dans le graphisme de 1701. C’est assez curieux.
    Il ne manque plus que le « franc marchand » et la Reine.
    —–
    Des personnages de 1701 remplacent aussi ceux de 1404, entre autres Helena Florès qui prend le visage de la petite chipie rousse, et Di Mercante qui rajeunit mais reste tout aussi agressif.
    —–
    Je regrette qu’il ne soit toujours pas possible de choisir entre si peu de figurines, il serait intéressant de pouvoir utiliser une image perso à placer dans les fichiers du jeu, comme on met une image baptisée « favicon » sur la racine d’un site web et qui apparaît dans la barre personnelle des marque pages quand on appelle le site.
    —–
    Les canaux apportent un formidable progrès en réduisant la place occupée par les cultures, que ce soit dans le nord ou le sud. Un seul champ suffit pour avoir 100% de rendement sur le chanvre, le raisin, l’indigo, la soie, le café et les roses.
    Pour les boeufs et les cochons, il en faut 5 au lieu de 18.
    Pour les moutons et les chèvres, 4 parcelles suffisent.
    Pour le blé et les épices, 8 suffisent mais cela marche aussi avec 7.
    Le cidre et les dattes se contentent de 6 parcelles.
    Pour les patates, c’est 20 au lieu de 75.
    Il en faut 4 pour le houblon, avec un choix de deux types de cultures, au sol ou sur treillages, et un choix entre deux bâtiments (idem pour les brasseries).
    —–
    Pour le charbon et le bois, il suffit que le bâtiment soit entouré de canaux à 2 tuiles de distance et son rendement est de 100%. C’est plus compliqué pour la verrerie.

    En début de partie, les canaux coûtent cher et on fonctionne a minima. Construire des bateaux, peu efficaces et lents, coûte horriblement cher et il n’est pas question d’en acheter au pirate, il faut donc tout faire sur l’île principale. Après, quand on a du fric, on peut en construire autant qu’il en faut. On en utilisera alors pour des missions lointaines, certains seront perdus et s’il en reste trop on les revendra plus tard à Garibaldi, qui paye mieux que Hassan, quand on pourra construire des caravelles, plus efficaces et plus rapides… qu’on revendra quand on aura construit la mosquée du sultan et que ses quêtes seront payées en grands bateaux de commerce orientaux.
    Ceux-là coûtent cher en entretien mais on s’en fiche, il n’est cependant pas mauvais d’y mettre un personnage qui divise par deux ce coût, et avec deux personnages le bateau ne coûte plus rien.

    J’ai buté sur quelques problèmes et vous aussi, sans doute.

    D’abord il y a la poterie. Il en faut au niveau citoyen mais pour débloquer le cadeau à Al Zahir qui à son tout débloquera la carrière d’argile il faut avoir le niveau patricien.
    Cherchez l’erreur.
    On se rappelle alors que plus loin dans le jeu il faut faire plusieurs cadeaux à 500H pour avoir une évolution des émissaires. J’ai donc essayé de faire plusieurs cadeaux au niveau citoyen… et au 3ème cela a marché, j’ai pu faire évoluer mes citoyens en leur apportant la poterie.
    —–
    Quand on commence à avoir du monde, il faut énormément de bois et de charbon pour le chauffage. Il n’est pas absurde d’y consacrer une île entière, avec un entrepôt évolué et si possible un entrepôt historique pour amortir les problèmes de stockage. L’entrepôt de cette île sera opportunément équipé de la hache affûtée.
    —–
    Au début, il faut du sel et on place des marais salants. Plus tard, il faudra les remplacer par les mines de sel et les salines, comme dans 1404, pour mettre à la place des pêcheurs… qu’on remplacera plus tard par des super-pêcheries, avec le bâtiment de 1701 du baleinier.
    —–
    L’extension d’un port bénéficie d’une importante innovation avec les bâtiments de Northburgh et Al Zahir sur lesquels on peut ajouter des quais de déchargement.
    —–
    La construction de ces quais en Orient est délicate, il faut utiliser la touche C pour faire défiler les options et la touche ; pour les faire tourner en bonne position.
    Le bureau de capitaine du port en Orient fait son apparition et c’est bien sympa. Avant, il fallait mettre un bâtiment occidental qui faisait désordre.
    —–
    Le mod rend obsolètes les norias et leurs conducteurs d’ânes. Autant de soucis et de frais en moins pour les remplir régulièrement. Les citernes deviennent tout aussi obsolètes mais ces éléments n’ont pas été supprimés de l’interface, on peut toujours s’en servir si on veut.
    —–
    Il manque des missions spécifiques à accomplir et l’innovation de terres arctiques est curieuse : il n’y a guère de ressources mais on peut y mettre du bois, du charbon, des patates (curieux), des pêcheries (normal), des marais salants (absurde), des boeufs, des cochons, des moutons et des chèvres (étrange quand il n’y a que de la neige à brouter) et… des canaux !
    On peut y installer une colonie de citoyens, uniquement destinée à faire du fric, à qui il ne manquera que le cidre et le chanvre (il faudra les ravitailler) et qui se passeront de poteries.
    —–
    Le mod IAAM a apporté un souffle nouveau à Anno 1404 (qui n’a toujours rien à voir avec le 15ème siècle), c’est en fait un nouveau jeu et c’est passionnant, en attendant des corrections et de nouvelles extensions.

    Qu’on est loin d’Anno 1602 !

  4. Viviane dit :

    J’ajoute qu’à l’usage il y a des inconvénients importants, notamment au niveau de la campagne qui est infaisable :
    – La campagne 4 demande des patriciens pour faire des armes mais si on peut acheter de l’argile on n’a pas le potier ni la poterie, donc le jeu est bloqué.
    Conséquences :
    1 – les « exploits » afférents sont impossibles à obtenir.
    2 – on n’aura jamais le 2e exploit d’Hilarius (le remède pour l’empereur) donc on ne pourra pas compléter une des conditions donnant le navire d’or.

    Il y a aussi de curieux bugs, notamment :
    – un bateau que m’a donné Hassan et que j’ai renommé ICBM tant il va vite : il a une seule cale, il peut prendre un seul personnage ou une seule unité de marchandise, mais il traverse la carte en 3 secondes !
    – quand on a pris l’île habitée d’un adversaire, on se retrouve avec une quantité infiniment renouvelable de ressources ; il suffit de mettre sur cette île un entrepôt historique pour alimenter toutes les autres, cela génère une fortune colossale en monnaie (j’ai atteint 100 millions) et en points H (j’ai atteint 100 000).

    Un avantage important réside dans les bâtiments « chinois ». Le marché occupe 3×3 au lieu de 4×4, il est plus facile à insérer et plus commode d’usage. Les capitaines du port rayonnent sur une zone immense et c’est un grand avantage pour sécuriser rapidement une île (à peu de frais) afin d’empêcher un IA de s’y installer. Cela permet aussi d’occuper très vite toutes les côtes de l’île d’un méchant (par exemple Lucius), qui est trop idiot pour construire des pêcheries sur ce qui lui reste. Ses habitants crèvent de faim et se révoltent, il finit par s’en aller sans avoir été en mesure d’attaquer.

    Globalement, ce mod souffre de défauts criants mais il apporte un grand confort de jeu pour ceux qui aiment les parties libres et se fichent de collectionner les « exploits ».
    Qu’on est loin du jeu de base !

Laisser un commentaire

*