Sujet : besoin de compagnie

bonjour;

non, ce n'est pas moi qui ai ce besoin, mais mes citoyens
le suis au chapitre iv, et je n'avance plus, car je suis constament embeté par ce "truc"
pourtzant, il y a pas mal de place de marché.
je dois élever ma civilisation au niveau praticien, mais je n'y arrive pas !!
avez-vous des astuces, ou des façons de jouer pour ce faire ?
merci de vos réponses

2

Re : besoin de compagnie

Bonjour,

Pour que le service de compagnie soit assuré, il faut

  • être dans la zone => fait un double clic sur une place de marché et vérifie que les maisons sont bien en vert

  • avoir une route continue entre la maison et la place de marché => il doit, sans doute, t'en manquer !

Bon jeu et bonne retraite smile
@ peluche

----------------------------------------------------------------
Le bonheur c'est de trouver celle avec qui deux ne ferait qu'un.

Re : besoin de compagnie

Salut,

Bonne réponse de pailem, mais je pense qu'il y a une erreur dans la question big_smile

Si le besoin en compagnie n'était pas assuré, tu ne pourrais même pas avoir de citoyens, même des paysans ne resteraient pas! À mon avis tout va bien de ce coté là, je pense que c'est l'amusement qui manque à tes citoyens pour qu'ils puissent évoluer, et ce besoin là est assuré par une taverne. La taverne est disponible dans l'onglet des bâtiments de citoyens. Pour la débloquer, il faut que ta ville compte au moins 355 citoyens.

Kaskouy

4

Re : besoin de compagnie

merci de vos réponses.
maintenant, les sous manquent !!!!
dois-je me consacrer au développement de ma cité juste avec un nombre réduit de maisons, ou aau contraire
faut-il voir "grand" ????
ce jeu est un peu lus compliqué qu'un CAESAR.
je vais regarder dans le cd si j'ai en pdf le manuel.
a bientôt

5 Dernière modification par pailem (20-10-2014 20:16:35)

Re : besoin de compagnie

Hello,

Kaskouy a écrit:

je pense qu'il y a une erreur dans la question

Non, c'est la campagne donc les citoyens sont déjà là!


mirand a écrit:

maintenant, les sous manquent !!!!

C'est toujours le nerf de la guerre tongue
Deux astouces perso: (première facile, seconde pas évidente)

  • Plus la ville est grande, plus les habitants sont heureux, plus on gagne de taxes!
    Mes constructions respectent les paliers, par exemple: les patriciens veulent que du pain, je les monte en dessous de 510. Si c'est stable je passe le palier pour avoir la bière, mais ils deviennent malheureux, alors je détruit quelques maisons pour revenir en dessous des 510 qu'ils soient heureux! Et je construit la bière, quand c'est ok je continue!

  • Pour mon budget, je sépare les iles production et consommation par une route de commerce, qui va vendre l’excédent (Lord, Vizir...). Cela me permet de monter la ville et d'amortir les coûts d'entretien. Au début, je vends directement, mais ensuite cela devient gros bouchon alors je dépose sur une ile intermédiaire et fait une autre route qui s'occupe que de la vente (avec grosse cale, pas besoin de vitesse)
    => En plus simple à réaliser, tout sur la même ile et vente des excédents, mais les passages de bateaux ne sont pas réguliers...

Les possibilité de ce jeu sont immenses et complexes:
Au milieu de la partie en cours, mon financement était assuré par 65 pécheurs de perle et donc 65 colliers, boostés par 3 cartes +25% donc cela donne 110 tonnes par minute de colliers vendu à Hassan à plus de 240 pièces d'or. La caravelle et qq petits commerces me donnaient 50 000 à chaque passage!
Mais ne pas se fier, à longue échéance les ventes massives font chuter le marché et on finit à ... 1 pièce la tonne ...

Bon jeu,

----------------------------------------------------------------
Le bonheur c'est de trouver celle avec qui deux ne ferait qu'un.

Re : besoin de compagnie

pailem a écrit:

Hello,

Kaskouy a écrit:

je pense qu'il y a une erreur dans la question

Non, c'est la campagne donc les citoyens sont déjà là!
Bon jeu,

Je disais ça par rapport au besoin de compagnie pointé par mirand, alors que c'est le besoin d'amusement qui posait (manifestement) problème ici. smile

Pour les problèmes de sous, c'est malheureusement fréquent quand on arrive au niveau patricien. Les patriciens ne payent bien que lorsque la plupart de leurs besoins sont satisfaits. Du coup au début, ils ne payent pas beaucoup, et leurs productions (pain, bière, pourpoints...) coûtent cher. Personnellement, pour pouvoir garder un revenu décent, je ne fais surtout pas évoluer toutes les maisons, et j'agrandis ma ville pour avoir davantage de citoyens. Donc en gros, pour garder un solde correct:
- faire évoluer progressivement les maisons de citoyen au niveau patricien (pas toutes d'un coup)
- agrandir la ville, poser de nouvelles maisons et les faire évoluer pour garder un bon nombre de citoyens
- ne surtout pas mettre en place trop de productions des produits de patriciens, elles sont très onéreuses à ce stade!
- lorsque tu fais évoluer une maison de citoyen, mettre les taxes des patriciens dans le vert pour qu'ils emménagent
- lorsque toutes les maisons sont remplies, remettre les taxes dans le jaune

Bon courage, c'est un équilibre subtil à trouver, mais c'est tout à fait possible smile

Kaskouy

7

Re : besoin de compagnie

encore un grand merci à tous !!

j'ai ENFIN réussi à finir le chapitre iv !!!!

pour ce qui est du besoin de compagnie:
-il faut absolument que toutes les maisons soient reliées par une route à une place de marché !!!!
pource qui est des sous :
- j'ai tout simplement mis en vente dans mon entrepôt principal l'excédent de marchandise ! je n'y avait pas pensé (honte).

a bientôt, car j'ai déjà bien avancé dans le chapitre v !!!!

8

Re : besoin de compagnie

mirand a écrit:

encore un grand merci à tous !!
pour ce qui est du besoin de compagnie:
-il faut absolument que toutes les maisons soient reliées par une route à une place de marché !!!!

Merci à toi, d'apprécier cet excellent jeu!
Bonne continuation.

Kaskouy a écrit:

Je disais ça par rapport au besoin de compagnie pointé par mirand, alors que c'est le besoin d'amusement qui posait (manifestement) problème ici.

Ah, c'était bien la compagnie qui posait pb et pas l'amusement tongue
Euh, Oui, je charrie là... Le plus important est d'avancer!

Bonne Journée à toutes et à Tous.

----------------------------------------------------------------
Le bonheur c'est de trouver celle avec qui deux ne ferait qu'un.